Andre Gagne_photo_2Professeur agrégé à la Faculté des arts et des sciences (Département d’études théologiques) à l’Université Concordia, André Gagné est aussi  chercheur à l’Institut montréalais d’études sur les génocides et les droits de la personne – MIGS.

Il se spécialise sur les questions liées aux extrémismes religieux menant à la violence, la radicalisation et l’utilisation de textes et de traditions sacrés par des groupes ou des individus visant à justifier des actes de violence. Selon lui,  lutter contre la radicalisation implique qu’il faut travailler en amont dans les écoles secondaires, les cégeps et les universités en enseignant la pensée critique à l’égard de toutes les traditions religieuses qui parfois peuvent conduire à l’extrémisme violent.

Le professeur Gagné vient tout juste de publier The Global Impact of Religious Violence (Wipf and Stock, 2016), un recueil d’essais qui examine les raisons pourquoi certains individus ou groupes commettent parfois des actes irrémédiables au nom de leur foi ; il offre aussi des pistes pour contrer la violence d’inspiration religieuse.

Publications récentes