Description du partenariat

1) Définition du partenariat

La création d’un partenariat entre le cégep Édouard-Montpetit, le Cégep de Saint-Hyacinthe, le Cégep de Saint-Jean-sur-Richelieu et le Collège militaire royal de Saint-Jean vise au développement d’une expertise régionale en matière d’intégrisme religieux, d’idéologies politiques extrémistes et de radicalisation. Ce partenariat permet d’effectuer des recherches dans chacune des institutions qui sont stratégiquement situés dans trois lieux différents sur le territoire de la Montérégie. Le Cégep Édouard-Montpetit est situé dans un milieu urbain où il y a une plus grande diversité culturelle et religieuse que dans les milieux plus ruraux des trois autres institutions situées à Saint-Hyacinthe et Saint-Jean-sur-Richelieu. Cela ouvrire des possibilités de recherche comparative entre des milieux de vie distincts. Chacun des partenaires a pour tâche l’administration des recherches dans sa communauté et d’offrir une rétroaction au sujet des méthodes de recherche et des outils de vulgarisation qui sont développés en collaboration avec des professeurs-praticiens présents dans chacune des institutions. Ces derniers assurent également le rayonnement des activités du CEFIR au sein de leur communauté. Le nombre d’institutions partenaires est appelé à s’accroître au fil des années.

2) Contribution des partenaires au leadership intellectuel et expertise du milieu

Un ou deux professeurs ont le statut de collaborateur du CEFIR au sein de chacune des institutions partenaires. À l’heure actuelle, ces professeurs sont: Isabelle Giannarelli et Isabelle Cliche au Cégep de Saint-Hyacinthe, Marc Imbeault au Collège Militaire royal de St-Jean et Steve Medeiros au Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu. Ces professeurs sont intégrés dans la structure de gouvernance de la direction intellectuelle et académique du centre. Dans chacune des institutions, ils administrent la recherche, forment leurs étudiants pour effectuer certaines tâches, compilent les données dans leur milieu et donnent une rétroaction du terrain reste de l’équipe. Cette rétroaction permettra de modifier les protocoles et les méthodes de recherche en cours de route et d’ainsi faire évoluer la direction intellectuelle du centre et ses théories sur le sujet des intégrismes, des extrémismes politiques et de la radicalisation. Les trois institutions partenaires possèdent une expertise indéniable par rapport à leur milieu respectif, ils ont été stratégiquement choisis pour couvrir différents territoires au sein de la région québécoise de la Montérégie.

Structure de gouvernance du CEFIR