Dans le cadre du projet de partenariat, nous engageons 4 étudiants de niveau collégial, 1 étudiant de maîtrise et 2 étudiants de doctorat par année afin d’effectuer des tâches tenant compte de leurs compétences développées. Ils participent à différentes étapes des projets de recherche et sont familiarisés à l’élaboration d’outils de collecte mais aussi d’outils liés à l’éthique de la recherche, à l’analyse et la gestion des données avec des logiciels spécialisés, à la diffusion de ces données sous formes de communications, publications et activités de transfert de connaissance auprès des partenaires. Ils sont aussi formés à l’analyse des théories sur les intégrismes religieux et la radicalisation. Les étudiants sont amenés à travailler en équipe et à gérer leur échéancier de travail. Sous la supervision des professeurs collégiaux et universitaires de l’équipe, ils peuvent intégrer leurs nouvelles connaissances à la réalisation de leur travail de fin de DEC (DIASH ; IPMSH), leur mémoire de maîtrise ou leur thèse de doctorat.

sciences humaines salle branchée

Les étudiants collégiaux participent à l’administration des sondages, à l’animation de groupes de discussion, à l’entrée et l’analyse de données avec les logiciels SPSS et N’Vivo ainsi qu’à l’organisation de colloques et de journées d’études. Il y a un étudiant par année qui est embauché dans chacune des institutions participantes.

Grâce à l’apport financier des partenaires, le nombre d’étudiants du collégial embauchés va éventuellement doubler. Les étudiants qui se retrouvent dans les trois institutions partenaires sont encadrés par des professeurs-praticiens issus de chacun des cégeps. Ces praticiens reçoivent une formation et des directives du directeur de projet et des co-chercheurs. Au Cégep Édouard-Montpetit, l’étudiant est encadré par le directeur de projet. Nous allons offrir, avec la participation financière et la grande implication de nos partenaires, une expérience de travail unique dans le domaine de la recherche pour les étudiants du niveau collégial. La formation supplémentaire que ces étudiants reçoivent va augmenter leur employabilité.

Nous allons aussi engager un étudiant de maîtrise et deux étudiants de doctorat par année qui seront sous la supervision des professeurs Ali Dizboni, Susan Palmer et Lorne Dawson, pour recenser et analyser la documentation pertinente au projet (sources scientifiques, politiques publiques, etc.), participer à l’élaboration des questionnaires pour les sondages et à la construction des schémas d’entrevues, effectuer de l’analyse de données ainsi que co-rédiger des communications et des publications avec le directeur de projet et les co-chercheurs.

2016-03-24-CEGEP-EMP-136Le directeur du projet, Martin Geoffroy, possède une vaste expérience dans la direction et l’encadrement d’étudiants de niveau collégial et universitaire. Son implication de longue date dans les réseaux de la recherche universitaire au Canada fait en sorte qu’il peut offrir à ses étudiants de nombreuses possibilités d’emplois et de mentorat de qualité. Ses qualités de pédagogue lui ont mérité un prix d’excellence dans les TIC pour avoir développé un site web interactif pour ses étudiants lorsqu’il était professeur à l’Université de Moncton. La co-chercheure Susan Palmer possède aussi une vaste expérience dans l’encadrement d’étudiants du niveau collégial et universitaire. Ses contacts à l’échelle mondiale dans les réseaux de la recherche vont certainement profiter à ses étudiants. Lorne Dawson et Ali Dizboni sont des professeurs d’université respectés qui, grâce aux nombreuses sources de financement auxquelles ils ont tous les deux déjà accès, ils pourront sans doute multiplier les possibilités d’emplois pour leurs étudiants et de mentorat de qualité.