Louis Audet Gosselin, directeur adjoint du CEFIR, vient de publier plusieurs textes dans des ouvrages collectifs. Dans un premier temps, il est l’auteur d’un chapitre et le co-auteur de deux autres chapitres dans l’ouvrage Rencontres religieuses et dynamiques sociales au Burkina Faso. Dirigé par Alice Degorce, Ludovic Kibora et Katrin Langewiesche, cet ouvrage propose un état des lieux des connaissances sur le religieux au Burkina Faso et rassemble les principaux chercheurs dans le domaine. M. Audet Gosselin y signe le chapitre sur « Les Églises évangéliques locales et les mouvements protestants interdénominationnels », en plus de co-signer les chapitres « ONG confessionnelles au Burkina Faso » avec Kathéry Couillard et  « Le religieux sur internet et dans les NTIC au Burkina Faso » avec Frédérick Madore. Ces textes puisent dans les connaissances acquises par M. Audet Gosselin au fil de ses années de recherches sur les dynamiques religieuses au Burkina Faso. L’ouvrage est publié par Amalion Publishing, une maison d’édition basée à Dakar, au Sénégal : http://www.amalion.net/catalogue_en/item/rencontres_religieuses_et_dynamiques_sociales_au_burkina_faso/

Par ailleurs, M. Audet Gosselin est également co-auteur avec Issouf Binaté et Yacouba Ouédraogo de l’article « Être arabisant en Afrique francophone : regards croisés sur des élites burkinabè et ivoiriennes formées en pays arabo-musulmans » dans le numéro 5 d’Islam et sociétés au Sud du Sahara (nouvelle série), sous la direction de Jean-Louis Triaud et de Constant Hamès. Cette publication, originellement périodique dans les années 1980-1990 et publiée de façon ponctuelle depuis 2007, constitue un lieu phare des études sur l’islam en Afrique subsaharienne de langue française. http://www.lesindessavantes.com/ouvrages/24732